Les Formations “Presse Écrite”

2.1. Le journalisme sportif

Objectifs

Ce stage s’adresse en priorité aux journalistes de presse écrite ou de radio amenés à travailler pour la rubrique sportive occasionnellement ou régulièrement.

Premier jour

> Présentation du stage, échanges avec les participants sur leurs attentes, leurs besoins, leurs centres d’intérêts, leurs moyens et méthodes de travail.

Le journalisme sportif est spécialisé, mais doit répondre aux mêmes règles de déontologie que les autres formes de journalisme. Faits et commentaires, rumeur et diffamation, vérification des sources, respect de la vie privée, indépendance vis à vis des intérêts financiers (sujet sensible en matière de sports)…

>  Comment améliorer le contenu en diversifiant les “entrées” des articles, l’iconographie (qui prend et traite les photos), la titraille, afin de mobiliser, d’intéresser le lecteur.

> Les  sources d’informations : importance du carnet d’adresses, revues, journaux, internet, agences, services de documentations internes, correspondants des clubs locaux, correspondants rémunérés.

De ces échanges dépendra le déroulement du stage.

– Si possible, prendre contact avec un sportif ou une sportive pour une interview à réaliser mercredi après-midi. 

2e jour

Travail sur l’incontournable triptyque (présentation, compte-rendu, commentaires) d’une rencontre (rugby, football) ou une manifestation.

Enrichir la présentation : portraits de joueurs, face à face entre deux joueurs ou entraîneurs pour les sports d’équipes ; faire témoigner un pilote sur la spécificité du tracé d’un rallye… 

Exercices pratiques : travail sur des articles déjà parus (réécriture, contraction de texte, titraille…) 

3e jour

Plan A (présence d’un sportif ou d’une sportive)

Matinée: préparation de l’interview (en français) d’un sportif (ou d’une sportive) représentatif pour un “questions/réponses” avec tout le travail que cela représente en amont (son CV, ses performances, choix des questions…)

Après-midi : interview.

Plan B (absence d’interlocuteur)

Travail sur un sujet « magazine » : donner un coup de projecteur sur une discipline méconnue des lecteurs (entre sport et loisirs). 

4e jour

Travail sur les dépêches d’agence pour en extraire des infos à traiter en brèves, en échos

Rédaction d’un billet d’humeur (choix du sujet libre).  Début de la correction individuelle, puis collective. 

5e jour

Fin de la correction des exercices, échanges, évaluation, conclusion.

2.2. La pratique du photojournalisme 

Objectifs : Acquérir une approche méthodologique des différents moyens de production d’un reportage photo. Intégrer les bases essentielles pour une bonne exploitation de l’image sur un support de presse écrite.

Public concerné : reporters photographes et rédacteurs photographes.

1ere journée :

Identifier les besoins visuels d’une publication. Analyse du contexte médiatique :

  • Codes sociaux, esthétiques du support,
  • Inscription dans la chaîne rédactionnelle : illustration de ses propres articles ou travail collectif en relation avec d’autres journalistes,
  • Revue de presse (quotidiens et magazines locaux),
  • Échange d’expériences.

Le matériel  de prise de vue : Les avantages et inconvénients des différents systèmes (Boîtiers Reflex ; Compacts ; Smartphones ; Accessoires). 

2ème journée :

La technique de prise de vue :

  • La lumière : lumière naturelle/artificielle, s’adapter aux conditions naturelles, le placement par rapport au sujet (contre jour, ombre et soleil, etc.), maîtrise du couple vitesse/diaphragme, l’utilisation du flash en plein jour.
  • Le cadrage : zoom ou optique fixe, se déplacer autour du sujet.
  • L’instant décisif : la photo sur le vif, la photo posée.

Travaux pratiques : réalisation d’un sujet simple et débriefing 

3ème journée :

Les  spécificités techniques des différentes thématiques dans  la réalisation de photos de reportage : Politique. Vie quotidienne. Social. Faits divers. Sports.  Loisirs. Illustration.

Travaux pratiques : Réalisation d’un sujet de vie quotidienne 

4ème journée :

Le portrait : exposition, profondeur de champs. Les différents portraits (portrait serré, portrait magazine, portrait en action. Choisir des éléments de décor). 

L’éditing :

  • Choisir ses images en plusieurs tris  en fonction des critères de destination,
  • Connaître la grammaire visuelle,
  • Créer une organisation narrative pour un reportage (image introductive forte et esthétique, plusieurs images informatives, qualifier et expliquer ses choix).

Travaux pratiques : réalisation de différents portraits en intérieur et extérieur, choix des photos à retenir, débriefing.

5ème journée :

La postproduction :

  • Le traitement de l’image, une nécessité pour une bonne diffusion,
  • Les retouches simples dans les différents logiciels (Photoshop, Light Room, IPhoto, etc.). Le recadrage. L’accentuation. Les courbes de niveaux lumière, contraste,
  • Noir et blanc ou couleur un traitement spécifique,
  • Les éléments impératifs pour bien légender,
  • L’archivage ou la sauvegarde des images.

Travaux pratiques : post production des reportages réalisés lors des jours précédents.

Notions essentielles d’une production vidéo (complémentaire au sujet photo pour le web) :

  • Vidéo au Smartphone ou au boîtier numérique,
  • Associer vidéo et photo lors d’un reportage,
  • Les habitudes de consommation de vidéo sur internet  (sujets courts d’actualité, sujets ludiques).

Évaluation de la formation. 

2.3. La pratique du secrétariat de rédaction (Niveau 1)

Objectifs

Acquérir les bases du secrétariat de rédaction : organiser, relire et traiter efficacement la copie, réaliser une page cohérente, s’initier aux outils PAO.

Les fonctions du secrétaire de rédaction

  • Délimiter ses tâches. Définir sa place au sein du journal.
  • Passer en revue les qualités d’un bon SR : rigueur et précision, sens de l’organisation, diplomatie, sens de l’information, maîtrise de la langue, créativité, rapidité, culture générale, bonne plume, sens du lectorat.
  • Découvrir les outils mis à sa disposition : code typographique, dictionnaires, usuels, correcteurs, logiciels.

L’organisation, la prévision

  • Savoir établir un planning et passer des commandes de travail.
  • Contrôler les flux de copie.
  • Savoir établir un chemin de fer.

Travaux pratiques : construction d’un chemin de fer, établissement d’un programme.

Le traitement de la copie

  • Contrôler et adapter le calibrage.
  • Dénicher rapidement les fautes d’orthographe et de grammaire.
  • Peigner le texte pour en améliorer la syntaxe, le rythme, la ponctuation, la qualité typographique.
  • Déjouer les pièges de la langue française.
  • Accroître la lisibilité du texte.
  • Vérifier la cohérence des informations et leurs formulations.

Travaux pratiques : exercices de calibrage, de relecture, de correction, de coupe, de rewriting.

La mise en scène de l’information

  • Comprendre le rôle du rubriquage et de chaque élément de la titraille (avant titre, titre, accroche, chapeau, intertitre, exergue, relance, légende).
  • Savoir harmoniser et muscler les titrailles.
  • Savoir hiérarchiser un sujet et dégager les différents angles.
  • Comprendre les rapports texte/image.
  • Comprendre le rôle de la photo, de l’infographie (comment les choisir ; comment les mettre en valeur).

Travaux pratiques : exercices sur la titraille, sur l’équilibre texte-image.

La maquette

  • Concevoir et construire une page avec ou sans grille modulaire.
  • Élaborer des chartes : graphique, iconographique, chromatique.

Travaux pratiques : réalisation de formules de maquettes différentes.

L’initiation aux outils PAO

  • Faire le tour des systèmes rédactionnels et des logiciels de mise en pages.
  • Se familiariser avec Quark Xpress (réaliser des mises en pages simples, apporter des modifications à des pages existantes).
  • Se familiariser avec Photoshop (acquérir les bases essentielles pour une utilisation autonome de ce logiciel de traitement d’images).

Travaux pratiques : prise en mains des logiciels. 

2.4. La pratique du secrétariat de rédaction (Niveau 2) 

Ce stage s’adresse à des secrétaires de rédaction et à des journalistes chargés de la mise en page ayant suivi la formation niveau 1 ou à des secrétaires de rédaction confirmés.

Objectifs

Consolider les connaissances acquises lors de la formation au secrétariat de rédaction niveau 1 : organiser, relire et traiter la copie, réaliser des pages avec les outils PAO les plus courants.

Les points du programme ci-dessous suivis du signe * correspondent à des souhaits formulés par des stagiaires ou à des faiblesses notées par le formateur.

Les fonctions du secrétaire de rédaction

– Mettre l’accent sur les qualités demandées à un SR : rigueur et précision, sens de l’organisation, diplomatie, sens de l’information, maîtrise de la langue, créativité, rapidité, culture générale, bonne plume, sens du lectorat. pour les exercer tout au long du stage.

– Se servir des outils mis à sa disposition : code typographique, dictionnaires, usuels, correcteurs, logiciels.

Exercer ces aptitudes tout au long du stage.

L’organisation, la prévision

– Se perfectionner dans l’établissement des plannings, le passage des commandes de travail et le contrôle des flux de copie.

Travaux pratiques : construction d’un chemin de fer, conception d’un programme.

Le traitement de la copie

Se perfectionner dans la relecture et la correction de la copie.

  • Contrôler et adapter le calibrage.
  • Dénicher rapidement les fautes d’orthographe et de grammaire.
  • Peigner le texte pour en améliorer la syntaxe, le rythme, la ponctuation,

la qualité typographique.

  • Déjouer les pièges de la langue française.
  • Accroître la lisibilité du texte.
  • Vérifier la cohérence des informations et leurs formulations.

 Travaux pratiques : exercices de calibrage, de relecture, de correction, de coupe, de rewriting.

La mise en scène de l’information

  • Bien maîtriser le rôle du rubriquage et des éléments de la titraille (avant titre, titre, accroche, chapeau, intertitre, exergue, relance, légende)*.
  • Réussir ses titres*.
  • Hiérarchiser un sujet et dégager les différents angles.
  • Harmoniser les rapports texte-image.
  • Mettre en valeur la photo et l’infographie.

Travaux pratiques : exercices sur la titraille, sur l’équilibre texte-image

La maquette

– Concevoir et construire une page avec ou sans grille modulaire.

– Élaborer des chartes : graphique, iconographique, chromatique.

* Travaux pratiques : réalisation de maquettes inspirées des journaux malgaches.

L’initiation aux outils PAO

– Se perfectionner sur Quark Xpress.

– Approfondir la pratique de Photoshop*.

Travaux pratiques : utilisation intensive des logiciels. 

2.5. Les « suppléments thématiques et les hors-séries » rédactionnels 

Objectifs :

Les suppléments éditoriaux et les hors-séries constituent, au-delà  du cadre attendu et défini de leur journal de référence, un moyen efficace et pertinent d’enrichir « les contenus rédactionnels » ou d’en proposer de nouveaux, de répondre aux attentes toujours plus nombreuses des lecteurs, et de nourrir plus encore leur relation avec leur Quotidien.

Ils sont, pour la publicité, des supports de commercialisation et de chiffres d’affaires. Et pour la vente, source de nouvelles recettes de ventes par l’enrichissement des centres d’intérêt des lecteurs. Ils sont enfin, pour la Rédaction, l’opportunité d’exprimer son expertise et sa créativité proposant des contenus à forte valeur ajoutée. Ils s’inscrivent dans une politique de développement

Pour atteindre ces objectifs, il convient de bien connaître et de bien maîtriser les mécanismes qui régissent cette démarche, d’en établir la cohérence rédactionnelle, publicitaire et financière, tout en intégrant ces publications dans la politique éditoriale et économique du journal, dans son territoire de marque.

Contenu de la formation :

La session s’articule autour de deux grands volets :

  • La présentation des fondamentaux (rédaction, publicité, marketing),
  • Les travaux pratiques
  1. Les fondamentaux
  • Définition d’un supplément thématique et d’un hors-série.
  • Les différentes composantes : éditoriales (rebond sur une actualité, contenu spécifique, grands évènements, mémoriel etc.), rédactionnelles (écriture, contenu, déroulé, charte graphique, mise en page, supports), techniques (fabrication, impression, modes de diffusion), économiques (« business plan », rentabilité et marges, comptes fermes, rôle et implication de la publicité et des ventes).
  • Gratuité ou non et selon quels critères.
  • Indépendance rédactionnelle face à la publicité, aux clients. Déontologie.
  • Profils des journalistes (experts, dédiés ou non).
  • Organisation type, équipe type (rédaction, publicité, marketing, fabrication)
  • Ré exploitation des contenus (web, édition etc.)
  • Installer une politique de développement.
  1. Les travaux pratiques : Phase concrète avec les participants qui réfléchiront à des sujets potentiels.
  • Examen en commun des projets, de leur pertinence (rédactionnelle, économique) de leur faisabilité et des attentes du lectorat.
  • L’élaboration virtuelle de plusieurs suppléments ou hors série sur des sujets différents (actualité, sports, mode de vie, santé, gastronomie, tourisme etc.)
  • Business plan
  • Sommaire et chemin de fer. Répartition des modules de publicité
  • Qui écrit quoi ?
  • Enrichissement iconographique (photos et infographies)
  • Aspects techniques (mise en page, impression, diffusion etc.)
  • Planning de fabrication. Respect des délais
  • Suivi des objectifs de CA pub et vente
  • L’importance du « débrief « avec les équipes

Synthèse de la session

Échange avec les participants, cohérence des projets sur lesquels ils auront travaillé, Évaluation de la session.

image_pdfimage_print