Les Programmes de Développement

  1. La mise en place d’un réseau de distribution

 LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX

  • État des lieux complet (de l’imprimerie au lecteur),
  • Préconisation d’une organisation, adaptée au pays et aux ressources disponibles, susceptible de renforcer les ventes des publications.

PHASE 1

–  L’impression et les horaires,

–  La distribution (routage, intermédiaires),

–  La reprise des invendus,

–  Le réseau de distribution,

–  L’implantation des points de vente et des vendeurs,

–  L’identité visuelle du réseau,

–  Les chiffres de ventes,

–  Le « circuit de l’argent »,

–  La rémunération des différents acteurs,

–  Préconisations et recommandations. Validation et programmation éventuelle de la phase 2.

 PHASE 2

–  Plan détaillé d’une nouvelle organisation rationnelle (distribution, ventes, invendus, « circuit    de l’argent », signalétique, promotion des ventes etc.),

–  Formation d’une équipe de professionnels de la distribution,

–  Création de l’identité visuelle du réseau,

–  Création d’un présentoir multifonctions adapté à un coût raisonnable.

 PHASE 3

Mise en place d’un réseau expérimental (points de vente existants et nouvelles implantations) préalablement défini avec les éditeurs et les organisations professionnelles de toutes les parties prenantes.

        Préconisations pour la création progressive d’un réseau national. 

  1. La mise en place d’une régie publicitaire communautaire

Une régie publicitaire a pour principal objectif de promouvoir l’offre du ou des supports représentés auprès des agences et annonceurs et assure la commercialisation des espaces.

Dans la démarche qui nous occupe, la stratégie de positionnement de la régie publicitaire communautaire doit s’appuyer sur une étude d’observation et d’analyse des pratiques utilisées (étude Benchmark) : Médias, sites, audiences, cibles, profils de lectorats, profils d’audience, packs, offres, outils publicitaires, stratégies « cross medias ».

Cette évaluation se déroulera en cinq étapes :

Les indicateurs économiques du marché publicitaire :

  • Évaluer les parts de marché des grands médias locaux et nationaux.
  • Chiffrer les enjeux en valeur monétaire.

Les acteurs du marché :

  • Programmer des rencontres avec des annonceurs réguliers, des médias, des agences de communication, service marketing…en vue d’auditer la profession et ses pratiques.

Les attentes du marché :

  • Faire émerger des tendances, les besoins et définir les moyens nécessaires.

 

Les conclusions :

  • Restituer une lecture objective de la situation.

Les préconisations :

  • Proposer des solutions réalistes à court terme et dégager des projets structurants à long terme.
  1. L’expertise de la chaîne graphique

Le but de l’expertise est de déterminer la possibilité de faire l’impression quotidienne d’un journal en utilisant le matériel existant sur place ou à proximité 

État des lieux des matériels existants :

  • Ordinateurs pour la saisie et la mise en page
  • Traitement des photos (film, numérique) avec les matériels associés (développements, scanners, ordinateurs pour le traitement…)
  • Validation des « bons à tirer » (imprimantes, « MatchPrint », Cromalin…)
  • Les moyens de transports inter-sites (véhicule, connexion Internet « haut débit)
  • Flashage des pages (flasheuses, développeuse)
  • Fabrication des plaques
  • Système d’impression (presse offset, machine feuille)
  • Préparation pour expédition (stockage, envoi direct)

Analyse des besoins

  • Contrôle du fonctionnement et de la robustesse des différents matériels en vue de valider leur utilisation.
  • Les moyens de secours en cas de dysfonctionnement
  • La gestion des consommables (encre, papier, plaques, produits de développement, etc.) doit tenir compte des délais de réapprovisionnement.

Moyens à mettre en œuvre pour obtenir le résultat

  • Mise à jour du matériel informatique (mémoire, disque dur, système d’exploitation, etc.)
  • Constitution d’un stock de pièces de rechanges pour les systèmes de fabrication des plaques et d’impression, ou la possibilité de réparer rapidement sur place.
  • Préparation d’un planning précis de chaque opération (BAT, transport si plusieurs sites, plaques, impression…)
  • Calibration de la chaîne graphique (courbes : écran et système d’impression)
  • Mise en place d’un contrôle qualité sur l’ensemble de la chaîne (fiche suivi) des paramètres d’impression, des calibrations d’écrans pour la photo, dosage des produits de développement, etc.)

Contrôle et validation de l’ensemble de la chaîne graphique avec un tirage réel : Information et formation des personnels concernés pour garantir la pérennité des résultats. 

  1. La création d’une imprimerie collective

LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX

– Audit des différentes imprimeries visitées, et recensement des matériels existants.

– Construction du cahier des charges en vue de l’installation d’une nouvelle ligne commune à la fabrication de journaux.

– Implantation et mise en service d’une nouvelle ligne d’impression 

LES OBJECTIFS DE LA PHASE 1

– Visite des imprimeries  présentes,

– Recensement de l’existant (partie prépresse, presse, expédition),

– Analyse du fonctionnement actuel, les différents titres imprimés, leurs tirages moyens,

– Quelles sont les évolutions envisagées pour améliorer le fonctionnement actuel,

– Analyse des moyens nécessaires (énergétique, emplacement etc.) pour l’implantation d’une  nouvelle ligne (machine),

– Identifier les moyens humains et les formations à prévoir,

– Le cahier des charges,

– Préparation à la construction d’un budget,

– Validation par les partenaires,

–  Programmation éventuelle de la phase 2.

LES OBJECTIFS DE LA PHASE 2

– Achat et transport des machines,

– Mise en place et installation de la ligne,

– Mise au point et essais,

– Formation du personnel,

– Maintenance et suivi des consommables (quels seront les budgets à prévoir),

LES OBJECTIFS DE LA PHASE 3

– Mise en production en autonomie totale de la ligne d’impression

– Préconisations pour la création progressive d’un réseau national.

image_pdfimage_print